Cours 3  
DÉFINIR UN CONCEPT page 20
Définir un concept consiste à énumérer les propriétés d'une classe de phénomènes ou d'objets
 
 Qu'est-ce qu'une définition ?
 Le rôle d'une définition
 Exemple d'une définition scientifique
Variation d'un phénomène : ses formes
Les variables X, Y, Z
 Où place-t-on les définitions des variables ?
 Définitions principale et secondaire
 En bas de page ou dans le texte ?
 Définition + fiches de lecture
 Où trouve-t-on des définitions scientifiques ?
 lienaveclesite

Définir

  • Définir un mot permet de répondre à la question : Qu'est-ce que c'est ?
  • En science, définir consiste à énumérer les propriétés d'une classe de phénomènes ou d'objets que l'on cherche à connnaître.
  • Une propriété est une caractéristique du phénomène/objet que l'on cherche à définir, à préciser et, éventuellement, à observer/mesurer.
  • Par exemple, les chats forment une classe d'objet; on dit aussi concept.
  • Et «avoir 4 pattes» est une propriété de tous les éléments de cette classe (ici les chats).
  • Ici nécessaire signifie que pour qu'un objet soit considéré comme un chat, il doit nécessairement posséder cette caractéristique (ou propriété); si oui = chat, si non = ?
  • Un oiseau a deux pattes; ce n'est clairement pas un chat.
  • Mais un lion a quatre pattes; ce pourrait donc être un chat...
  • Non, parce que pour définir ce qu'est un chat, il faut non seulement «avoir 4 pattes», mais aussi «être petit» et «faire miaou».
  • Le chihuahua est petit, est-ce un chat ?; non car il ne fait pas miaou.
  • Autrement dit, trois propriétés sont nécessaires pour définir un chat; et ces trois propriétés sont suffisantes pour distinguer un chat d'un oiseau, d'un lion, d'un chihuahua ou de tout autre objet.
  • Ces propriétés - «taille» + «nombre de pattes» + «cri de l'animal» - sont suffisantes; autrement dit, inutile d'en ajouter d'autres.

 

Un chat, c'est un chat

  • Par exemple, votre chat.
  • Supposons qu'il est gris.
  • La couleur «grise» est une propriété de certains chats, mais pas de tous les chats, donc elle n'est pas nécessaire à la définition du concept de chat, car il existe des chats noirs, caramels, tigrés, etc.
  • Et surtout, il existe de nombreux autres animaux gris...
  • On dira donc que la couleur n'est pas une caractéristique essentielle du chat; ce n'est donc pas une propriété qui permet de définir un chat, de dire qu'un chat... est un chat.
  Propriétés du concept «Chat» Objet
1 Si «4 pattes» donc = Chat
2 Si «petit animal»
3 Si «fait miaou»
- Si «gris» donc Chat, éléphant, souris, etc.

 

 

       
     Exemple  d'une définition de chat  
     

     

    Selon Goulet (2005), le chat est un petit animal à quatre pattes qui fait miaou.

     

 

    Une définition est donc un ensemble de propriétés nécessaires et suffisantes qui sert à classer et nommer un objet ou un phénomène. Les caratéristiques d'un objet ne font pas partie de sa définitions, mais de sa descrition (variations ou formes).  
  • Tous les concepts ont une définition (plus ou moins claire dans certains cas).

 

 

Rôle des définitions

  • Dans la vie de tous les jours, les définitions servent à mieux distinguer les objets, à nommer et à décrire les phénomènes de manière plus précise, à expliquer notre quotidien, donc à communiquer plus efficacement entre nous.
  • En science, les concepts jouent également ces rôles, car ils sont les éléments de base des théories qui servent à décrire et à expliquer les phénomènes qui intéressent les chercheurs.

 

    Une théorie est un ensemble de concepts - au moins deux ! - logiquement reliés, qui permet de décrire et d'expliquer un ensemble de phénomènes.

     

 

  • Votre problématique a justement pour but de décrire et d'expliquer un phénomène en particulier, celui de votre choix (= votre thème).
  • Une théorie contient donc des concepts scientifiques; au moins deux.

 

Définition scientifique : Exemples

  • Voici maintenant deux exemples de définition scientifique :

 

   
Exemple  d'une définition scientifique : le comportement  
 

 

Pour Bélanger, l'objet d'étude du béhaviorisme est le comportement. Selon lui, un comportement est une modification de l'état biologique d'un organisme qui résulte d'un changement de l'environnement social et physique.

 

 

  Propriétés du concept «Comportement» Phénomène
1 Si «modification de l'état biologique» donc = Comportement
2 Si «changement de l'environnement physique et social»
- Si «conscient» donc = Comportement, métacognition, pensée, etc.

 

  • Ce concept scientifique a donc deux propriétés nécessaires et suffisantes : il doit s'agir d'un état biologique, et cet état biologique doit être modifié par l'environnement.
  • La «conscience» peut-être une caractéristique de certains comportements, mais ce n'est pas la propriété de tous les comportements.
  • Même chose pour les chats : le «tricolore» est une caractéristique de certains chats (des femelles dites Calico), mais tous les chats n'ont pas trois couleurs : le tricolore n'est donc pas une propriété, mais une simple caractéristique de certains chats. C'est ainsi qu'on distingue les propriétés d'un phénomène (essentielle à la définition) de ses caractéristique (description de certains éléments du concept).
  • Voici maintenant un second exemple de définition scientifique :

 

   
Exemple  d'une définition scientifique : le comportement d'automutilation  
 

 

Pour Iwata, l'automutilation est un ensemble de comportements qui consistent à se blesser volontairement.

 

 

  Propriétés du concept «Comportement» Phénomène
1 Si «modification de l'état biologique» donc = Comportement
2 Si «changement de l'environnement physique et social»
3 Se blesser    
4 Volontairement (pas un accident) donc = automutilation

 

  • Ce concept scientifique a donc quatre propriétés nécessaires et suffisantes : il doit s'agir d'un comportement - état biologique (1) + modifié par l'environnement (2) - et ce comportement produit des blessures (3) qui ne sont pas accidentelle (4).
  • Comme vous pouvez le constater, cette définition permet de mieux comprendre le phénomène de l'automutilation.

 

 

Définition et forme/variante/type/dimension

  • Maintenant, comme vous le savez, le comportement est un phénomène qui a plusieurs dimensions : On dit aussi formes, types ou variantes.
  • Par exemple, on sait que certains comportements sont fortement déterminés par les gènes, alors que d'autres comportements sont grandement influencés par l'environnement physique et social (culture).
  • Le comportement a donc au moins deux formes : inné et acquis

 

  Formes de comportement chez l'humain Exemple
1 Inné (Gènes) Pleurer de douleur
2 Acquis (Culture) Pleurer pour obtenir un objet
  • On pourrait même ajouter un troisième forme qui tient compte de l'effet combiné de l'inné et de l'acquis.
  • Certains concepts sont unidimensionnels, ils n'ont qu'une forme, mais la plupart des concepts en science décrivent des phénomènes multidimensionnels (plusieurs formes).
  • Si ces formes existent, il faut les décrire dans le développement de votre problématique (Question 5

Un concept = Une variable X Y Z ?

  • Dans votre problématique, certains de ces concepts jouent le rôle de variable.
  • Une variable est définie de manière à être mesurée.
    Concept Variable

 

  • Au moins 3 concepts jouent le rôle de variables, X, Y et Z :
    1. Le phénomène à l'étude (Y) ou variable dépendante (ce que l'on mesure).
    2. La cause présumée du phénomène à l'étude (X) ou variable indépendante.
    3. Finalement, la population à l'étude (Z), soit l'ensemble des participants chez qui sera étudié la relation entre X et Y.
  • Dans le problème suivant, les variables X, Y et Z sont :
   
 
 

 

On ignore si la présence de nuages noires (X) augmente le comportement de se munir d'un parapluie (Y) chez les Londoniens (Z).

 

 

  • Comme on peut le constater, un problème de recherche est une relation entre une cause présumée (X) et son effet possible (Y), étudiée chez une population Z.
  • On peut résumer cette proposition ainsi :

 

    X Y : Z

     

      Variable Rôle Synonyme
    1 X Cause présumée Variable indépendante (VI)
    2 Y Effet possible mesuré Variable dépendante (VD)
    3 Z Individus étudiés Population/Échantillon

     

    Dans une problématique, où place-t-on les définitions ?

  • Maintenant où place-t-on la définition de ces variables ?
    • Y correspond au phénomène à l'étude (à votre thème) et doit généralement être défini dans le premier paragraphe de l'état de la question (= Ce que l'on sait) de votre problématique.
    • Pour décrire le Y en profondeur, on peut présenter ses formes ou ses variantes dans le paragraphe suivant.
    • X correspond à votre problème et sa définition est parfois présentée dans le paragraphe de transition ou, plus souvent, dans la formulation du problème.
    • Généralement, il faut également définir ou préciser Z, soit la population à l'étude. Cette définition permet de déterminer le groupe d'individus chez qui sera étudiée la relation entre X et Y.

 

Principale ou secondaire : Deux types de définition

  • Pour ne pas déformer la définition d'un concept, on cite mot-à-mot les principales définitions d'une problématique dans le texte, entre guillemets, de la façon suivante :

 

     
     Exemple  d'une définition dans le texte  
     

     

    Pour Bélanger, l'objet d'étude du béhaviorisme est le comportement. Selon lui, «un comportement est une modification de l'état biologique d'un organisme qui résulte d'un changement de l'environnement social et physique» (Bélanger, 1977, p.7).

     

     

  • Note qu'il faut inscrire entre parenthèses la page de votre source.
  • Si la définition est secondaire - ce n'est pas un Y (ou une de ses formes/variantes), un X ou un Z - on peut la placer dans une note de bas de page.
  • On opte pour la note en bas de page lorsqu'on ne veut pas briser le rythme de lecture (plusieurs définitions de suite), pour éviter de trop longues digressions (trop longue définition), ou tout simplement parce que l'on manque d'espace !
  • Voici un exemple :

 

       
     Exemple  d'une définition en bas page  
    Texte =

     

    Pour Bélanger (1977), l'objet d'étude du béhaviorisme est le comportement1.

     

       
    Bas de page =

     

    1Selon lui, «un comportement est une modification de l'état biologique d'un organisme qui résulte d'un changement de l'environnement social et physique» (Bélanger, 1977, p.7).

      ou
    Bas de page =

     

    1Pour Bélanger (1977, p.7), «un comportement est une modification de l'état biologique d'un organisme qui résulte d'un changement de l'environnement social et physique».

     

  • Rappel : Dans vos fiches de lecture, la définition de Y et ses formes/variantes = fiches Q4 et Q5.

 

Où trouve-t-on les définitions ?

  • On trouve des définitions scientifiques dans tous les types de sources scientifiques : livre, article, chapitre de livre, etc.
  • On en trouve également dans les dictionnaires spécialisés ou scientifiques.
  • Attention : Un dictionnaire usuel - Robert, Multidictionnaire, Larousse - n'est pas une source scientifique.
  • Ces dictionnaires ne peuvent donc pas être utilisés pour rédiger votre problématique.
  • + de détails sur comment trouver des sources scientifiques.
  • + de détails sur comment définir les concepts/variables.
    Attention !

     

    • Sauf rare exception, dans une problématique, on ne cite mot-à-mot que les définitions.
    • Tout le reste du texte doit être paraphrasé.
    • Voir ces exceptions.
    • Attention : Le lexique de ce site est une source scientifique.
    • Vous pouvez donc l'utiliser pour trouver des références, des sources, des auteurs ou des définitions.
    • Cependant, si vous l'utiliser pour une définition, il ne pourra remplacer l'une des 5 ou 10 sources nécessaires pour rédiger votre problématique.
    • En clair, si vous l'utilisez, il devient automatique la sixième source (F) de votre première version problématique ou la onzième source (K) de votre seconde version.

     

       

 

Continuez à lire...
Recension 10 questions Explication/Théorie Où suis-je?
Problématique Sources scientifiques Note de bas de page
20
Pl@nète Psy/DISH/Claude Goulet lienaveclesite