Cours 3  
EXPLIQUER/APPUYER UN PHÉNOMÈNE
En science, expliquer un phénomène (Y) consiste à identifier ses causes (X); appuyer consiste à montrer que cette relation entre X --- Y = faits
 
 Le but de la science
 Qu'est-ce qu'une variable ?
 X et Y : Les éléments de l'explication
 Cause et effet
 La chaîne des causes
 Le multidéterminisme
 Appuyer une explication : Les faits
 Z : la population
 Définitions
 lienaveclesite
 

Expliquer : Le but

  • Le but ultime de la science est de décrire et d'expliquer la réalité.
  • Cette réalité est de nature physique ou psychologique.
  • Dans tous les cas, elle est composé d'une multitude de phénomènes interreliés qui forment un tout complexe.
  • Pour étudier ce «grand tout», cette complexité, les scientifiques ont recourt à un outil de la démarche scientifique que l'on nomme l'analyse.
  • L'analyse permet de décomposer ce «grand tout» en éléments plus simples, plus facile à étudier.
  • En science, ces éléments + simples se nomment variables et constantes.
  • On dit aussi facteur. Ce sont des synonymes.

 

Variable = ?

  • Par définition, une variable est un phénomène qui... varie, alors qu'une constante, elle... ne varie pas ou très peu.
  • Presque tous les phénomènes de notre univers physique et psychologiques varient.
  • L'un des deux buts de la science consiste à décrire ces variations.
  • Par exemple, l'humeur est un phénomène qui varie chez une même personne; on peut être d'une humeur maussade un jour mais de bonne humeur le lendemain.
  • Bonne humeur et maussade sont des mots qui décrivent ces variations.
  • Si le phénomène était constant, on serait toujours de bonne humeur (ou le contraire !).
  • On peut donc sourire gentiment à son voisin le matin, mais timidement le soir venu.
  • Gentiment et timidement décrivent une réalité, celle que l'on cherche à étudier.
  • L'humeur et le sourire sont donc des variables psychologiques.
  • Certains de ces phénomènes varient lorsqu'on compare des individus entre eux. Pensez à la taille ou au poids.
  • La taille et le poids sont des variables physiques. On ne mesure pas tous 1 mètre 80.
  • Les variables peuvent aussi être des caractéristiques du milieu d'un individu.
  • Par exemple, la température, le bruit, l'aménagement d'une pièce sont des variables physiques du milieu; la présence des autres, leur empressement à vous aider, elles, sont des variables psychologiques ou sociales, celles qui nous intéressent dans ce cours.
  • Maintenant, qu'ils soient physiques ou sociales, tous ces phénomènes sont en relation les uns avec les autres (interaction).

 

Cause ou effet ?

  • Pour comprendre ces relations, il faut savoir qu'un même phénomène peut être tantôt une cause, tantôt un effet.
  • Une cause est un facteur qui produit un phénomène que l'on nomme effet.
 

 

La cause produit un effet

 

 

  • Par exemple, on dira que le beau temps (cause) me rend de bonne humeur (effet).
 

 

Beau temps produit Bonne humeur

 

 

  • Ici j'attribue la cause de ma bonne humeur (effet) au beau temps (cause).
  • Mais l'humeur peut aussi être une cause : Là, ça se corse !
  • Ainsi, si je dis que j'ai souri à mon voisin parce que j'étais de bonne humeur, on dira que ma bonne humeur est la cause de mon sourire (effet).
  • En clair, X explique Y; je souris parce que je suis de bonne humeur.
     

     

    Bonne humeur produit Sourire

     

 

X et Y

  • Expliquer consiste donc à réduire la réalité, ce «grand tout complexe», à un ensemble de relations de cause à effet.
  • Pour distinguer les causes des effets, on utilise des lettres majuscules.
  • Par convention, on dira qu'un phénomène qui en produit un autre est un X; alors que son effet, le phénomène produit, est un Y.

 

     

     

     

  • Ici la flèche -----» symbolise la relation directionnelle entre X et Y.
  • -----» = produire.
  • Cette relation peut-être un mécanisme, un processus, observable ou inféré, bref tout ce qui permet de comprendre pourquoi X produit Y.
  • Par exemple, si vous avez souri en voyant votre voisin, c'est sans doute parce que chaque fois que vous lui faites la conversation, il vous remercie (renforcement positif) de l'avoir aidé, l'autre jour.
  • Ici la -----» symbolise un mécanisme d'apprentissage que l'on nomme «conditionnement opérant par renforcement positif».
  • Vous avez vu cette théorie dans votre cours d'Initiation à la psychologie.
  • En science, les théories sont des explications qui nous permettent de comprendre pourquoi X est la cause de Y.
  • + de détails sur les théories ?

 

Chaîne de causalité ?

  • Mais, comme vous le savez, la réalité est... complexe; un même phénomène peut-être à la fois une cause et un effet.
  • Par exemple, parce qu'il fait beau (X), vous êtes de bonne humeur (Y), et parce que vous êtres de bonne humeur (X), vous souriez (Y) à votre voisin, qui vient à votre rencontre pour vous remercier de l'avoir aider à chasser une moufette de votre terrain
  • On appelle ces relations multiples des chaînes de causalité :

Le multidéterminisme ?

  • Mais la réalité, comme on l'a dit, est... complexe.
  • Souvent, pour un phénomène donné que l'on cherche à expliquer (Y), il existe plusieurs X qui agissent simultanément sur Y.
  • En science, ce principe se nomme multidéterminisme (MD).

 

     

  • Par exemple, plusieurs facteurs peuvent déterminer l'humeur d'une personne.
  • On dira donc que l'humeur est un phénomène multidéterminé.

 

     

  • Pour distinguer le X qui intéresse le chercheur de tous les autres X possibles, on dira que ce X1 est la variable indépendante ou VI.
  • La VI est le X qui intéresse le chercheur, son X, son problème !
  • Par conséquent, le Y qui dépend de ce X (variable indépendante), se nomme logiquement variable dépendante ou VD.

 

    L'appui empirique : Les faits

  • C'est ce X1 qui constitue pour le chercheur un problème de recherche.
  • Ce problème peut être traduit en une question simple : Dans quelle mesure le beau temps influence-t-il notre humeur ?
  • C'est un problème car le chercheur ne sait pas si son X1 influence bel et bien ce Y, et si oui dans quelle mesure.
  • Si le chercheur ou ses collègues avait la réponse définitive à cette question, ce ne serait plus un problème !
  • La réponse à cette question serait plutôt considérée comme une connaissance, «ce que l'on sait».
  • Elle ferait alors partie des théories d'un domaine.
  • Les théories sont des explications qui ont été appuyées par les faits à maintes reprises.
  • En science, l'appui empirique ou confirmation est constitué d'un ensemble de recherche qui confirment une explication ou une théorie.
  • Confirmer signifie que les faits mis en lumière par la recherche indiquent que l'explication est vraie ou semble vraie.
  • Au contraire, si les faits d'une recherche n'appuient pas l'explication, on dira que cette recherche infirme l'explication ou la théorie du chercheur.
  • Dans ce contexte, une théorie peut-elle être fausse ?
  • Oui, certaines théories étaient considérées comme vraies, mais en les examinant plus sérieusement ou à l'aide de nouvelles technologies ont s'est aperçu qu'elle était «plus ou moins vraies» et même dans certains cas, carrément fausses.
  • C'est pour cette raison qu'il existe un cimetière de théories. Les scientifiques savent très bien qu'ils peuvent se tromper et qu'il faut accepter d'enterrer une fausse théorie, même si on croyait dur comme fer qu'elle était vraie.
  • La science ne produit pas des vérités absolues.
  • Mais sa démarche, à la fois analytique et empirique, permet d'obtenir le plus haut niveau de certitude qui puisse exister à un moment donné bien précis de l'histoire d'un domaine de recherche.

 

 

X-Y et... Z

  • Lorsqu'il s'intéresse à la relation entre X et Y, un chercheur peut décider de circonscrire son analyse à un ensemble d'individus donné que l'on nomme population ou Z.

 

  • Ainsi, on dira que le chercheur étudie l'effet du beau temps (VI) sur l'humeur (VD) des habitants du quartier Beausoleil.
  • Son problème de recherche est donc de savoir si le beau temps a bel et bien un effet sur l'humeur... des habitants de ce quartier.
  •  

  • On peut alors songer à la manière de vérifier cette théorie dans ce quartier.
  • Par définition, une bonne théorie est «bonne en tout monde en tout temps».
  • Si mon explication est vraie dans le quartie Z1, elle devrait être vraie dans le quartier Z2.
  • Est-ce le cas ?
  • Pour le savoir, il faut faire une recherche et confronter une hypothèse, qui compare ces deux populations, aux faits.


X :
Cause. Synonyme de facteur explicatif, déterminant, variable indépendante.

Y : Effet. Synonyme de phénomène à l'étude, phénomène mesuré, observé ou évalué, expliquée, objet d'étude, variable dépendante.

-------» : Mécanisme (observé) ou processus (inféré) qui permet d'expliquer la relation entre X et Y.

Variable : Tout phénomène ou caractéristique d'un phénomène qui varie. EX : La couleur de vos yeux ou votre humeur.

Dimension d'une variable : Sous-variation d'une variable. Par exemple, si on étudie l'humeur on pourrait distinguer deux dimensions : l'humeur négative et l'humeur positive. Il va de soi que certaine phénomène n'ont qu'une seule dimension, alors que d'autres en ont plusieurs.

Constante : Tout phénomène ou caractéristique qui ne varie pas (ou presque pas). EX : Tous les êtres vivants vieillissent.

Variable indépendante (VI) : Cause présumée du phénomène à l'étude (VD) et que l'on nomme ainsi pour la distinguer des autres X. Une VI peut varier naturellement (variable indépendante invoquée/assignée) ou artificiellement (variable indépendante manipulée/provoquée) grâce au chercheur.

Variable dépendante (VD) : Effet observé ou évalué/mesuré par le chercheur, et que l'on nomme VI pour la distinguer des autres Y. Comme le nom l'indique, cette variable dépendant de la variable indépendante (VI ---»VD), alors que l'inverse est faux (VI «-- VD).

Chaîne de causalité : Principe scientifique selon lequel la réalité est formée de multiples relations de cause à effet qui s'enchaînent (de manière circulaire ou à l'infini).

Multidéterminisme (MD) : Principe scientifique selon lequel pour un Y donné que l'on cherche à étudier, il existe plusieurs facteurs ou variables qui contribuent, séparément ou conjointement, à son explication.

Théorie : Explication scientifique qui permet de comprendre pourquoi X est la cause de X. = --------»

Appuyer : Consiste à présenter les résultats d'une recherche (faits) qui appuie l'explication X ---» Y. On dit aussi appui empirique ou confirmation.

Z : Population étudiée; sujets/participants chez qui on cherche à montrer la relation entre X et Y. Ici le double-point = Chez.

Problème de recherche : Tout phénomène dont ignore l'influence précise sur un Y/VD, mais dont on a toutes les raisons de croire (pertinence) qu'il s'agit bel et bien d'un X (VI).

 

 
 

 

Continuez à lire...

Formulation de votre problème Fiches Q6 + Q7 + Q8 + Q9 Inférence Pertinence
21
Pl@nète Psy/DISH/Claude Goulet lienaveclesite