Cours 3  
THÉORIE ET CONCEPT page 22
Une théorie est composée d'au moins deux concepts logiquement reliés

 

 

Définition et Rôle

  • Le but d'une théorie est d'expliquer un ensemble de phénomènes.
  • Explication est donc synonyme de théorie.
  • En sciences humaines, les théories répondent à la question « Pourquoi les individus font-ils ou pensent-ils ceci ou cela ? ».
  • Au sens strict, une théorie est un ensemble de concepts - au moins deux ! - logiquement reliés.
Théorie A

 

Concept 1 Concept 2

 

 
  • Certaines théories sont plus complexes :
Théorie B

 

Concept 1 Concept 2
 
Concept 3

 

 
  • Qu'elles soient simples ou complexes, les théories ont pour but d'expliquer un ensemble de phénomènes (Y).
Théorie B

 

Théorie Phénomènes Y à expliquer

 

 

 

  • Dans une problématique comme la vôtre, expliquer consiste à montrer pourquoi un X en particulier est la cause de votre Y.

 

Théorie B

 

X Théorie Y

 

 

 

  • Dans un schéma de type «X est la cause de Y», la flèche désigne donc l'explication théorique entre ces deux variables.

 

Exemple 1

  • Le conditionnement opérant, proposé par Skinner, est un exemple de théorie.
  • Cette théorie explique comment les individus et les animaux acquièrent de nouveaux comportements (Y).
  • Pour Skinner, l'environnement social et physique (X) est la cause de ces comportements.
  • Selon lui, ce phénomène est présent chez presque tous les animaux.
Théorie du conditionnement opérant

 

Environnement ? ComportementY : Animaux
X Théorie Z

 

 

  • Supposons maintenant que l'on s'intéresse aux comportements humains.
  • Plus particulièrement aux comportements d'automutilation des jeunes enfants.
  • Le problème suivant pourrait nous intéresser : pourquoi les enfants s'automutilent ?
  • La réponse offerte par la théorie de Skinner est : l'environnement social des enfants influence leurs comportements.
  • Si l'automutilation est un comportement, donc l'environnement influencera ces comportement pathologiques ou indésirables.
Théorie du conditionnement opérant

 

Environnement ? Automutilation : Jeunes enfants
X Théorie Y Z

 

  • Maintenant, quel est le mécanisme qui permet d'expliquer pourquoi X influence Y.
  • Autrement dit, comment l'envrionnement socail et physique parvient-il à influencer les comportement des jeunes enfants.
  • Pour Skinner, l'explication réside dans le conditionnement opérant.
Théorie du conditionnement opérant

 

Environnement Opérant Automutilation : Jeunes enfants
X Théorie Y Z

 

 

  • Sa théorie du conditionnement opérant est composée de plusieurs concepts (stimulus discriminatif (Sd) réponse, renforcement+-, punition+-, etc.).
  • Il s'agit donc d'une théorie complexe.

 

Théorie B

 

Stimulus discriminatif Réponse
 
Renforcement +-

 

 

 

  • Pour Skinner, l'environnement social est composé de multiples individus, notamment les parents.
  • On sait que toute personne qui voit une enfant se blesser lui donnera de l'attention, à plus forte raison, ses parents.
  • Cette attention peut prendre plusieurs formes : soigner l'enfant blessé, le consoler, le prendre dans nos bras, béké-bobo, etc.
  • Selon Iwata, cette attention, ajoutée (+) dès qu'un enfant s'automutile, aura pour effet d'augmenter (R) la fréquence des comportements indésirables.
  • Bref, si chaque fois qu'un enfant (Z) s'automutile (Y) ses parents lui donne de l'attention (X), la fréquence de ces comportements (Y) augmentera, car l'attention qu'on prodigue à l'enfant aura sur lui un effet renforçant.
  • Dans la théorie du conditionnement opérant de Skinner - appliquée à l'automutilation par Iwata - l'attention des parents est un puissant renforcement positif (R+).
  • Autrement dit, sans le vouloir, et souvent à leur insu, les parents participent au problème de leur enfant.
Théorie du conditionnement opérant

 

Attention des parents Opérant Automutilation : Jeunes enfants
X Théorie Y Z

 

  • Attention : l'auteur d'une source présente rarement tous les concepts d'une théorie, à moins qu'il ne s'agisse d'un texte qui a justement pour objectif d'exposer cette théorie.
  • Par exemple, un auteur peut expliquer l'apparition des comportements Y en faisant appel au seuls concepts de renforcement et de comportement.
  • Il ne fera pas allusion au stimulus discriminatif, ni à la punition ou au façonnement.
  • La théorie est donc présentée partiellement (un ou deux concepts...).
  • C'est souvent le cas; l'auteur assume que le lecteur connaît la théorie.

 

Attention !

  • Pour qu'un organisme apprenne par conditionnement opérant, il faut respecter trois principes, principes que vous avez vues dans votre cours de psychologie.
    1. Le renforcement (ou la punition) doit être distribué si et seulement si le comportement est émis (= principe de contingence); pas de comportement x, pas de renforcement (ou de punition)
    2. Le renforcement (ou la punition) doit être distribué immédiatement après la réponse (= principe de la contiguïté temporelle).
    3. Il faut souvent distribuée le renforcement (ou la punition) immédiatement après le comportement et seulement si celui est émis; autrement dit, ça ne marche pas du premier coup (principe de la répé).
  • Dans le cas des enfants qui s'automutilent, ces trois principes sont «respectées» par les parents, à leur insu, cela va de soi.
  • Les parents interviennent rapidement quand leur enfant se fait mal (principe no 2), ils donnent beaucoup d'attention à leur enfant dans cette situation, plus que dans la plupart des autres situations (principe no 1) et finalement, ils donnent de l'attention chaque fois que leur enfant se fait mal (principe no 3).
  • Les parents (et leur façon d'agir) font partie de l'environnement social des enfants qui s'automutilent, ce qui confirment la théorie de Iwata qui affirment que l'automutilation est un ensemble de comportements appris, donc fortement influencés par le comportement de soigner/attention des parents.

 

Exemple 2

 

  • Si on demande pourquoi un enfant fait des grimaces (Y), on dira aussi qu'il a appris ce comportement par conditionnement opérant (explication/théorie).
Théorie du conditionnement opérant

 

X = ? Opérant Faire des grimaces

 

  • Dans cet exemple, qui est X ?
  • Réponse celui ou celle qui donne les renforcements. Par exemple, un oncle un peu farceur.
  • Si chaque fois qu'enfant fait des grimaces (Y), son oncle lui donne de l'attention (X), l'enfant augmentera la fréquence de son comportement (Y), car l'attention de est un renforcement (positif).

Théorie du conditionnement opérant

 

Attention de l'oncle Opérant Grimacer : Jeunes enfants
X Théorie Y Z

 

  • Notez que la théorie de Skinner explique aussi bien un comportement pathologique ou indésirable (ex : automutilation) qu'un comportement normal ou de jeu (ex : faire de grimaces).
  • Dans votre problématique, il est important de présenter les théories.Ce sont des éléments essentiels de «Ce que l'on sait».
  • Il faut toujours fournir la définition des concepts qui composent ces théories (si disponible) et noter comment les auteurs s'en servent pour expliquer le phénomène à l'étude (voir question no 6-7).
  • + de détails sur les éléments d'une théorie.

 

    Une théorie est un ensemble de concepts - au moins deux ! - logiquement reliés, qui permet d'expliquer un ensemble de phénomènes, et plus précisément, dans une recherche, Y.

    Un concept est un élément abstrait et essentiel d'une théorie qui, en relation avec d'autres concepts, permet de décrire et d'explique les phénomènes.

     

     

  • Voilà, au prochain cours, je vous explique comment rédiger votre «fameux» paragraphe de transition.
       
d
Exemple de fiches Définir/Concept
22
Pl@nète Psy/DISH/Claude Goulet lienaveclesite