Cours 1  
IPMSH : INTRODUCTION DU COURS page 1
lienaveclesite

 

  • Bonjour !
  • Je m'appelle Claude Goulet.
  • Je suis votre prof de IPMSH pour cette session... en classe et à distance.
  • J'ai une formation de chercheur en psychologie.
  • J'enseigne ce cours depuis une vingtaine d'années.
  • La page que vous lisez présentement fait partie d'une site internet que j'ai conçu expressément pour ce cours.
  • Ce site est maintenant complété à 99 %.
    99 %  

 

  • Si vous lisez cette introduction avant la journée de votre premier cours, c'est que vous avez découvert le site en cliquant sur le lien que j'ai fait parvenir à tous par MIO.
  • Cette page est donc la première page de votre premier cours (1/5 voir coin supérieur droit de cette page)
  • Vous pouvez également accéder à cette page, et donc à ce site, en utilisant l'adresse suivante ou en tapant mon nom et mon prénom dans Google :
    http://pagesped.cahuntsic.ca/sc_sociales/psy/methosite/accueil.htm
    Google --» Claude Goulet ou planète psy

     

  • Ce site a été conçu pour être consulté sur un ordinateur fixe et portable.
  • Vous pouvez également le lire avec une tablette récente.
  • Sur les téléphones et de + vieilles tablettes le résultat est +- satisfaisant.
     
      Ordinateur fixe Portable Tablette récente Vieille tablette Téléphone TV de votre grand-père
    Excellent Très bien Bien Moyen Pas terrible Oubliez ça
     
  • La lecture de ce premier cours présente les grandes lignes de votre cours IPMSH, ainsi que toutes les activités que vous y ferez pendant la session.
  • Votre cours IPMSH est un cours de 4h, divisé en 2 périodes de 2 heures.
  • La première période de la semaine se déroulera en classe; la seconde à distance.
  • Cette semaine, en classe, un peu de temps sera consacré au fonctionnement de ce site.
  • Les cours suivants seront consacrés à vos questions.
  • Vous lisez les pages de ce site, je réponds du mieux possible à vos questions.
  • Grâce à ce site internet pédagogique, aucun présence ne sera requise en classe lors de la seconde période.
  • Qui plus est, aucun contenu de cours ne sera systématiquement présenté en classe lors de la première période.
  • Alors comment se déroulera votre cours ?

 

Enseignement, Lecture et Communication

  • Toute la matière de votre cours, donc tout ce que vous devez savoir se trouve déjà dans ce site.
  • Ce site contient plus d'une centaine de pages, donc 42 sont des pages que vous devez obligatoirement lire pour suivre et réussir ce cours.
  • Chaque semaine, avant un cours en classe, il faut lire une partie de ces pages et prendre en notes les éléments que vous ne comprenez pas.
  • Ainsi, vous pourrez me poser des questions claires et précises en classe ou par Zoom/MIO.
  • Les cours en classe ont lieu le lundi ou le mardi, selon votre groupe.
  • La seconde période se déroulera à distance via MIO ou Zoom au besoin.
  • Donc vous lisez et je réponds à vos questions.
  • Autrement dit, je présente pas systématiquement cette matière en classe ou par Zoom.
  • Il faut donc lire attentivement les pages, selon le calendrier prévu à cet effet, en commençant par la page que vous lisez actuellement (voir le numéro de la page dans le coin supérieur droit).
  • Cela signifie qu'en lisant vous devez prendre en note les éléments qui vous semble flou ou qui exige un complément d'information afin de poser de bonnes questions en classe ou par MIO.
  • Cela exige de votre part une très grande disponibilité (chaque semaine) et un engagement intellectuel soutenu (lire et poser des questions).
  • Pour vous permettre de faire ces lectures ou travailler en groupe, je libère la seconde période de votre cours (mercredi ou vendredi, selon votre groupe).
  • Je serai néanmoins disponible par LÉA ou par Zoom ce jour-là, au besoin.

 

    Tâches de l'étudiant-e Tâche du prof
    Lire le contenu obligatoire et facultatif de ce site + relever par écrit les extraits flous ou incomplets + Poser des questions au prof en classe lors de la première période ou par MIO/Zoom lors de la seconde. Rédiger le contenu de ce site, en faire la mise à jour et répondre aux questions des étudiant-e-s en classe ou par MIO/Zoom
    Faire les 4 travaux Guider les étudiant-e-s dans la réalisation des travaux et les corriger

 

  • Je répète : je ne donne aucun cours en classe, ni en différé, et je ne distribue aucun Power Point.
  • Pas de capsule Youtube, de Facetime ou de Teams, ni de Zoom, sauf pour répondre à vos questions le lundi/mercredi après-midi, pendant une heure ou +.
  • Pendant la session, je communiquerai avec vous de 4 façons :
     
    1 En classe Le lundi ou mardi, selon votre groupe = Communication de groupe
    2 Par ce site internet Oui, 24h/24h - Tous les jours de la semaine, sur tous les continents de la planète :0) = Communication individuelle via Internet
    2 Par MIO/LÉA Oui, toute la semaine mais réponse + rapide pendant les heures de votre cours = Communication individuelle via MIO/LÉA
    4 Par Zoom Oui, le mercredi ou le vendredi, selon votre groupe ( = votre second cours de la semaine), si nécessaire = Communication par équipe par Zoom, si nécessaire
    - LÉA/Zoom Individuel Non
    - Livre obligatoire Non
    - Power Point Non
    - Capsule pré-enregistrée sur Youtube Non
    - Par Facebook ou Instagram Non
     
  • Si, à la fin du cours d'aujourd'hui, vous trouvez qu'il y a trop de travail, ou que la forme de ce cours est trop étrange, ne vous convient pas, vous pourrez l'abandonner (et vous concentrer sur vos autres cours).
  • Par contre, si vous trouvez la matière intéressante, et l'usage d'un site internet stimulant, vous pourrez dès maintenant explorer ce site : toutes les pages sont disponibles sans mot de passe.
  • Ce site de méthode est indispensable à votre réussite puisque toute la matière de votre cours de méthode s'y trouve : contenu des cours, lectures à faire, exercices/correcteur, consignes des travaux, évaluations, etc.
  • Il faut donc le lire, pas juste le survoler comme un drone télévisuel.
  • Je dis méthode car, comme vous l'avez sans doute constaté, le titre du cours - IPMSH - contient la lettre M pour... méthode/méthodologie.
  • IPMSH est un sigle, il faut donc prononcer chaque lettre.
  • Ou insister sur le mot le + important du groupe : méthodologie.
  • En fait, IPMSH est un cours de méthode scientifique, point à la ligne.
    Initiation Pratique à la Méthodologie des Sciences Humaines (300-300-RE)

     

    Méthodologie ?

  • Ce mot - Méthodologie - est très important.
  • Important dans ce cours et dans toute formation scientifique, autant au cégep qu'à l'université.
  • Il signifie : science qui étudie la méthode et la recherche scientifique.
  • Oui, la méthodologie est une science qui étudie... les autres sciences, leur fonctionnement.
  • Quel est le rapport avec votre programme d'étude ?
  • Eh bien, vous étudiez dans un programme de Sciences... humaines.
  • Cela signifie que tous les cours de votre programme ont une chose en commun : Ils s'intéressent à l'humain.
  • Certains d'un point de vue philosophiques, d'autres d'un point de vue littéraire (pensez à vos cours de français), mais la plupart d'un point de vue scientifique.
  • C'est ce point de vue qui nous intéresse en méthodologie.
  • Ces cours scientifiques sont :
    • Anthropologie
    • Économie
    • Sociologie
    • Politique
    • Psychologie
    • Méthodes quantitatives (MQ)
    • Démarche d'intégration en sciences humaines (DISH)
    • Et le présent cours... IPMSH ou Initiation Pratique à la Méthodologie des Sciences Humaine

 

Pas de science... sans démarche scientifique

  • Tous ces cours sont des cours de science.
  • Et qui dit science, dit démarche scientifique; l'un ne va pas sans l'autre.
  • C'est comme les deux faces d'une même pièce de monnaie.
  • En fait, la démarche scientifique - on dit aussi la Méthode au singulier avec un grand M - est une façon d'étudier l'être humain, de mieux le comprendre, d'expliquer ses comportements.
  • La méthode, c'est la façon de faire la science.
  • Une façon précise, rigoureuse et systématique d'étudier un objet d'étude.
  • De répondre à la question : Comment sait-on tout ce que l'on sait sur l'être humain ?
  • Et pas seulement l'être humain; en effet, la méthode scientifique s'applique aussi à d'autres objets d'étude, comme :
    • les animaux (éthologie et biologie)
    • les molécules (chimie)
    • les atomes (physiques)
    • les astres (astrophysique)
    • Etc.
  • La méthode scientifique, c'est la beauté de l'affaire, est universelle.
  • Elle s'applique de la même manière, à quelques variations près, à tous les objets d'étude de la science.
  • D'une science à l'autre, l'objet est différent, mais la manière est la même.
  • Cette manière, c'est la démarche scientifique; on dit aussi «méthode scientifique».
  • Si vous comprenez comment on étudie scientifiquement un atome, vous comprendrez comment on étudie un humain, et vice-versa.
  • Toutes les sciences ont donc un fond commun que l'on nomme la «démarche scientifique».
  • C'est ce «fond commun» qui fera l'objet du présent cours.
  • Il n'y a pas différence entre un humain et un atome ? Et un chien ? Votre beau-frère, lui ?
  • Bien sûr que si; vous pouvez demander à un humain de décrire ses états internes (exemple, ses émotions), mais il vous faudra être patient si vous posez la même question à un... atome d'oxygène
  • Entre les objets d'études, les différences existent, elles sont même très nombreuses, mais la logique qui sous-tend la manière de les étudier est la même que vous soyez :
    • un physicien,
    • un économiste
    • un psychologue
    • Etc.
  •  
    Ces sciences partagent la même démarche scientifique Physique
    Psychologie
    Sociologie
    économie
    Biologie
    Les autres sciences

     

  • Peu importe votre formation, votre programme d'étude, en science, il faut observer et expliquer un objet d'étude rigoureusement, précisément et systématiquement.
  • Que cet objet d'étude soit humain, animal végétal ou minéral ; c'est toujours la même logique !
  • Dans ce cours, nous verrons comment cette logique commune permet de résoudre des problèmes humains.
  • C'est d'ailleurs le premier objectif de ce cours; vous montrez comment on utilise cette démarche pour résoudre des problèmes scientifiques de nature humaine.
    Connaître les rudiments de la démarche scientifique et comprendre comment cette dernière permet de résoudre des problèmes de nature scientifique
  • Dans les semaines qui viennent, vous pourrez lire sur ce site comment la démarche scientifique permet de concevoir et de résoudre un problème de nature scientifique.
  • Pour bien comprendre cet objectif, il faut savoir ce qu'est un «problème» en science; c'est ce que je vais maintenant brièvement vous expliquer.

 

Qu'est-ce qu'un problème de recherche ?

  • Il faut d'abord dire que les problèmes de recherche occupent une place importante dans l'activité scientifique.
  • On peut même dire que, s'il n'y avait pas de problème à résoudre, la science n'aurait sans doute plus de raison d'être.
  • Attention, le mot problème a ici une signification particulière.
  • Dans la vie de tous les jours, on lui donne un autre sens.
  • Pour monsieur-madame Tous-le-monde un problème est une difficulté personnelle que l'on peine à surmonter.
  • Perdre ses clés ou se disputer avec son ou sa meilleur-e ami-e, sont des problèmes personnels graves, tout le monde en convient.
  • Toutefois, la science ne s'intéresse pas vraiment à ces problèmes.
  • Dans ce cours, le mot renvoie plutôt à ce qu'on ne sait pas et qui mériterait d'être su ou mieux connu.
  • Autrement dit, en science, un problème a deux composantes :
    • On admet que l'on ne sait pas une chose = faille ou lacune dans nos connaissances actuelles.
    • Mais, du même souffle, on reconnaît l'importance de combler cette lacune, de faire des recherches pour en savoir plus, autrement dit de résoudre ce problème.
  • Cette aveu d'ignorance est capital : c'est ce qui motive les chercheurs... à chercher.
  • Si on savait tout, pourquoi chercherait-on à en savoir plus ?
  • Dans les faits, on ignore bien des choses...
  • Voici, pour illustrer ce qu'est un problème en science, un court exemple :

 

       
    Exemple  
     


    Dans les années 1960, des psychologues se sont intéressés aux jeunes enfants qui s'automutilent volontairement. Pourquoi un enfants de 6 ans se frappe-t-il la tête contre les murs ? Pourquoi s'égratignent-ils le visage jusqu'au sang ?

    À cette époque - les années 1960 - l'automutilation était considérée comme un problème scientifique, car on ignorait totalement pourquoi de jeunes enfants agissaient ainsi et comment leur venir en aide (= faille ou lacune dans nos connaissances).

    On constata rapidement que c'était un problème grave, car ces enfants étaient rapidement exclus de leur groupe d'ami-e-s, éprouvaient des difficultés scolaires et exigeaient de la part de leurs parents, une attention démesurée. Certains médecins ont d'abord cru qu'ils s'agissaient d'un handicap intellectuel. En effet, on observe parfois ces comportements chez les autistes profonds. Mais cette hypothèse fut très rapidement écartée lorsqu'on constata que le quotient intellectuel de la plupart de ces enfants était tout à fait normal.

    De nos jours, on sait pourquoi la plupart de ces enfants agissent ainsi et comment leur venir en aide. Ce n'est plus un problème car on a trouvé la solution il y une trentaine d'années grâce notamment aux travaux de Iwata, que nous verrons dans ce cours.

     

  • On devrait donc dire que c'était un problème, puisque de nos jours on connaît la solution.
  • Dans les années 60, on ne savait pas comment venir en aide à ces enfants (lacune ou faille dans nos connaissances)
  • Mais, à l'époque, tout le monde était d'accord pour dire qu'il était important, voire nécessaire, de trouver une solution.
  • Plus tard, dans la session, je vous ferai part des recherches d'Iwata qui ont permis de trouver cette solution.

    Un problème personnel est une difficulté de la vie de tous les jours que l'on cherche à surmonter (EX : égarer ses clés ou son cellulaire, réparer sa voiture, consoler une amie, négocier avec son père, etc.). Ces problème n'appellent pas une solution scientifique.

    Un problème scientifique est une chose que l'on ignore (faille ou lacune dans nos connaissances), mais qui mérite d'être connue ou mieux comprise (EX : On ne sait pas pourquoi les jeunes enfants s'automutilent, mais on reconnaît d'emblée la gravité de ce problème et donc l'urgence d'agir, de trouver une solution pour aider et guérir ces jeunes enfants). Attention : On dit aussi «problème de recherche» ou «problème» tout court.

     

     

     

    Qui dit problème, dit... solution !

  • Quelle est cette fameuse solution ? Comment vient-on en aide aux enfants qui s'automutilent ?
  • Dans les pages de ce site, je vous présenterai bientôt cette solution pour illustrer comment on fait des recherches en psychologie.
  • J'expliquerai en détail pourquoi certains enfants se font mal volontairement, s'automutilent.
  • Cet exemple sera utilisé pendant toute la session pour illustrer comment on fait de la recherche en science.
  • Comment on cherche et trouve (parfois) des solutions.
  • Pour l'instant, il suffit de dire que la solution mise au point par les psychologues est longue et coûteuse, mais... efficace, très efficace.
  • Mais comment est-on parvenu à trouver cette solution ? Qui a-t-il entre un problème et sa solution ?

 

     

  • Réponse : en science, on trouve des solutions en faisant de la recherche.
  • Il n'y a pas d'autres moyens d'y parvenir.
  • Pour progresser, faire reculer les frontières de l'ignorance, il n'y a que ce seul moyen : la recherche.

 

     

  • C'est l'un des buts que se fixe la science : résoudre des problèmes et trouver des solutions en faisant de la recherche.
  • Une partie importante du travail d'un scientifique est consacré à la conception et à la réalisation de ces recherches.
  • C'est aussi l'un des objectifs de votre cours : apprendre à concevoir une telle recherche.
  • Or, la première étape d'une recherche consiste justement à trouver et à poser un problème pertinent, puis à proposer une solution.
  • Cette première étape se nomme «problématique».
  • La problématique est un court texte qui contient :
    • Ce que l'on sait sur un thème (= connaissance).
    • Ce que l'on veut savoir (= le problème de recherche)
  • Dans les prochaines semaines, je vais vous montrer comment rédiger une problématique; il s'agit du deuxième objectif de ce cours.

 

    Rédiger une problématique qui contient un problème scientifique et sa solution provisoire sous forme d'hypothèse

     

Les problèmes : Théorique ou pratique ?

  • Ces problèmes peuvent être théoriques ou pratiques, souvent les deux à la fois.
  • Un problème théorique consiste à répondre à la question «pourquoi».
  • Exemple : Pourquoi les enfants se blessent-ils volontairement ?
  • Alors que le problème pratique consisterait plutôt à de demander : Comment venir en aide à ces enfants ? Les guérir ?

  • Pourquoi les enfants s'automutilent ? On cherche les causes
    Comment leur venir en aide ? On cherche des thérapies efficaces

  • Or, comme nous le verrons en détail dans ce cours, pour résoudre un problème pratique ou théorique, les scientifiques peuvent compter sur deux outils :
    1. la démarche et les méthodes scientifiques, qui seront l'un des objets de ce cours pendant toute la session
    2. et les théories en psychologie que vous avez déjà vues, notamment dans votre cours d'Introduction à la Psychologie (ou dans d'autres cours de votre programme).

  •    
       


    Connaître les méthodes qui permettent de vérifier si une solution à un problème est valable sur le plan scientifique

     

Finalement, en quoi ce cours est-il pratique ?

     

    Initiation Pratique à la Méthodologie des Sciences Humaines (300-300-RE)

     

  • Ce cours est pratique, car non seulement faut-il apprendre à rédiger une problématique, mais il faut aussi en écrire une.
  • Il faut apprendre à lire la méthode d'une recherche, mais également à analyser les données d'observation d'une recherche.
  • Dans ce cours, il faut lire dans le but de ... faire.
  • Faire... en équipe.
  • En effet, la première partie du cours sera réalisée en équipe de deux ou trois.
  • Voilà en quoi ce cours se distingue des autres.
  • Et c'est aussi pour cette raison qu'il n'y a pas d'examens, mais plutôt des travaux... à faire.
  • Et un site internet pour guider votre équipe pendant toute la session.
  •  

Votre équipe

  • Dans ce cours, la première chose à faire consiste à former votre équipe.
  • C'est en équipe que vous ferez les trois premiers travaux du cours.
  • Deux ou trois étudiant-e-s par équipe; bien choisir vos collègues car vous aurez à travailler avec eux pendant toute la première moitié de la session.
  • En équipe, consultez le calendrier des activités du cours.
  • Le logo du calendrier est généralement placé au bas de la page, à gauche, comme ci-dessous.
  • Cliquez sur ce logo pour voir le calendrier.
  • Une fois votre équipe formée, choisissez un thème de recherche.
  • Me fournir le thème de votre choix et le nom des membres de votre équipe par MIO, au + tard dans la semaine du cours 3.
  •  

Rat-double ?

  • Qu'est-ce qu'un double ? Qu'est-ce qu'un rat ?
  • Un double est un-e étudiant-e qui accepte de lire la problématique de votre équipe avant que je la corrige.
  • Il peut s'agir d'un-e étudiant-e de votre groupe ou de tout autre étudiant qui a fait et réussi le cours IPMSH.
  • Le rat, quant à lui, est une personne naïve de votre choix qui accepte de lire votre problématique avant la remise.
  • «Naïve» signifie ici que cette personne n'a jamais fait les cours DISH ou IPMSH; un parent ou un ami est un excellent choix.
  • Votre problématique sera donc lue par trois personnes, incluant le prof.
  • Ce système est-il efficace ? Utile ?
    • Oui, les résultats de recherches scientifiques en la matière sont indiscutables : la vérification multiple des travaux est efficace.
    • Ils montrent que les lecteurs naïfs/les rats et les experts/les doubles relèvent de nombreuses erreurs que les auteurs ont souvent tendance à commettre et à ne pas voir, même lors d'une re-lecture.
    • Par exemple, votre père - un rat de classe internationale - vous fera remarquer que vous avez omis de paginer votre texte ou de placer vos références en ordre alphabétique, des erreurs flagrantes mais hélas fréquentes.
    • L'expert, quant à lui, trouvera des erreurs plus subtiles, comme un plagiat, des sources mal citées, une absence de définitions là où c'est requis ou un participe passé mal accordé, etc.
    • Les commentaires avisés de ces deux personnes devraient vous permettre d'améliorer substantiellement votre problématique.
  • Ce système de relecture et d'entraide se double d'un auto-vérificateur de boson à quantum du champ de Higgs, que tu peux consulter pour la structure atomique de votre problématique, avant de me la remettre...
  • Voilà, c'est ce qu'on appelle le système Rat-double©.
  • Lorsque vous serez à la dérive, accrochez-vous au Rat-double©; il ne vous laissera jamais... couler :0)
  • Attention : Êtes-vous obligé de recourir à ce système ?
  • Non, c'est une suggestion du prof...
  •  

    Le rat est une personne naïve de votre choix qui accepte de lire votre problématique Le double est un-e étudiant-e de votre choix qui accepte de lire votre problématique
    Attention : Rat-Double© a été testé en laboratoire; aucun humain n'a été sacrifié lors de ces recherches

     

En résumé...

  • Bref, les trois grands objectifs de ce cours sont :

    1. Connaître les rudiments de la démarche scientifique et comprendre comment elle permet de résoudre des problèmes de nature scientifique.

    2. Rédiger en équipe une problématique qui contient un problème scientifique et sa solution.

    3. Connaître les méthodes qui permettent de vérifier si les solutions proposées en science sont bonnes.

Compétence visée dans ce cours : Consiste à appliquer la démarche scientifique à la première étape d'une recherche empirique soit la rédaction d'une problématique en sciences humaines.

 

  • Voilà, esquissées en une seule page, les grandes lignes de ce cours.
  • Si le contenu vous intéresse, passez à la page suivante, qui vous explique comment utiliser efficacement ce site internet.
  • Vous pouvez également faire le ci-dessous qui vous permet de vérifier si vous avez compris/retenu l'essentiel de cette page.

 

Attention !

  • Je le répète : Il n'y a pas de matière présentée systématiquement en classe, par Zoom, Teams ou Facetime.
  • Tout le contenu de votre cours IPMSH est disponible sur ce site.
  • Vous devez donc le lire.
  • Cependant, chaque semaine, en classe, durant les deux heures de la première période de votre cours, je répondrai à vos questions.
  • Il est donc important d’utiliser la seconde période pour faire vos lectures, faire les tests, faire les exercices et rédiger votre problématique en équipe.
  • Attention : Si vous prenez du retard ou si vous ne lisez pas les pages obligatoires de ce site, cela nuira à la réussite du cours.

 

 

 

 

Continuez à lire...
  1
Pl@nète Psy/IPMSH/Claude Gouletlienaveclesite